10 ans de blog

Cela fait 10 ans que j’ai lancé ce blog, sur les conseils de Richard Menneveux. Ma première note, c’était le 21 septembre 2004. Quelques mois plus tôt, alors en stage de fin d’études chez Club Internet, Richard m’avait fait découvrir le concept de flux RSS et montré son propre blog, en me disant « toi, tu verras, tu ne trouveras pas ton premier job en envoyant des CV, mais en faisant ton blog! ». J’ai tout de suite été fasciné par ce concept, le fait de pouvoir écrire et publier des articles sur le web, sans aucune connaissance technique, et de pouvoir s’abonner à d’autres blogs et les lire facilement de façon centralisée.

Après en avoir lu des dizaines pendant 6 mois et surtout passé ma soutenance de mémoire, j’ai commencé mon blog de chez mes parents, tout frais diplômé et me mettant à chercher du travail.

J’ai rapidement pu rencontrer (virtuellement puis en vrai) des tonnes de gens intéressants, et j’ai tout de suite adoré cette proximité avec des entrepreneurs du web, et surtout le fait que les blogs étaient pour moi les nouvelles positives (nouvelles idées, business, innovation…), alors que les médias traditionnels représentaient les news négatives (chômage, crise…).

Alors aujourd’hui bien sur, je ne prends plus le temps d’écrire, et je le regrette car je pense que les blogs apportaient vraiment bien plus de qualité que les médias sociaux d’aujourd’hui (Twitter, Facebook…)

Grâce à mon blog, j’ai pu :

- me faire connaître sans vraie expérience professionnelle (sinon les stages) et trouver mon premier job (passionnant) en quelques mois.

- entrer en contact avec des personnes et profils que je n’aurais jamais pu « atteindre » sinon

- accéder à des connaissances et informations bien plus qualitatives que dans les médias traditionnels.

Plus spécifiquement, je pense que l’écriture d’un blog reste un exercice exigeant mais qui en vaut la chandelle, en comparaison avec les médias sociaux :

- on s’oblige à faire une veille régulière, à trier, à sélectionner ce qu’on veut dire

- on fait l’exercice intellectuel de résumer, synthétiser, en se forçant à écrire pour un public de non expert

- ce faisant, on travaille sa concentration sur un sujet précis pour aller au bout (au lieu de zapper d’une page web à l’autre)

Chaque jour ou presque je me promets d’écrire de nouveau ici. En effet, depuis que j’ai mis de côté ce blog et que je suis plutôt présent sur Twitter et Facebook, j’ai constaté cela :

- je zappe, je me concentre moins

- je lis moins de flux RSS, je suis passif dans la veille car je lis surtout les articles qui sont partagés par les autres

- je ne lis plus en profondeur les articles, je passe rapidement dessus

- je partage en un clic des infos intéressantes, mais sans faire l’effort de rédiger quelques lignes pour expliquer mon point de vue sur une info, je laisse les autres imaginer/deviner/déduire ce que j’ai voulu dire.

Je constate les mêmes travers chez mes amis Facebook / Twitter, et beaucoup ont eux aussi abandonné le blog.

Ok, on s’y remet!

 

 

Auto-promotion et social media pour les artistes musicaux : certains en reviennent

L’industrie musicale est frontalement impactée par Internet, avec de nouveaux modes de consommation qui émergent. La plupart des artistes le subissent de façon passive, et d’autres adoptent une attitude proactive et constructive pour tirer partie des opportunités des nouveaux supports digitaux.

Trent Reznor de Nine Inch Nails s’est illustré ces dernières années par diverses expérimentations qui ont la plupart été des succès et ont permis d’élargir son audience : auto-promotion d’album, téléchargements gratuits, « pay what you want », mise en ligne de masters audios afin d’inciter à la création de remixes avec plateforme de publication et partage dédiée, organisation de buzz « multicanal » avec distribution anonyme de clés USB dans les toilettes de ses concerts, renvoyant vers des sites web mystérieux afin de dévoiler progressivement un nouveau concept-album, forte présence sur les réseaux sociaux etc etc.

Aujourd’hui, j’ai été très étonné de lire ce passionnant article de Spin à propos de la sortie du nouvel album de NIN. On peut y lire Trent Reznor expliquer un revirement quasi-complet de sa position sur les réseaux sociaux, qui sonne comme un bilan des diverses tentatives. A défaut d’y voir une cohérence, on peut y retrouver la fameuse franchise de l’homme. Sa légendaire intégrité en revanche en a pris un coup.

Ainsi, voici comment il voit les choses désormais :

 

 

Citations d’entrepreneurs : Fabrice Grinda

Pourquoi cette nouvelle rubrique : Quand j’ai commencé le golf il y a déjà plus de 15 ans, j’ai remarqué lors de mes cours avec le pro une chose essentielle : il vous explique quelque chose, mais cela ne « rentre » pas du premier coup. Puis, à force d’essayer d’expliquer avec des images ou des comparaisons, il finit par sortir « LE » truc, la petite phrase qui fait « tilt », qui vous « parle » et qui vous fait comprendre instantanément ce qu’il veut dire. Et là, vous faites le bon geste.

Dans le business c’est pareil, au fur et à mesure de mes lectures, je tombe assez régulièrement sur « LA » phrase, « LE » truc qui fait tilter et comprendre, qui vous « parle » et résume parfaitement les choses. Je me suis donc dit que cela pouvait faire l’objet de posts sur ce blog, afin d’y lister ces « phrases d’entrepreneur ». Je ne sais pas encore si cela va être un RDV régulier, à suivre…

Aujourd’hui je vous propose une citation de l’excellent Fabrice Grinda, multi-entrepreneur s’il en est, dont je vous conseille d’ailleurs chaudement la lecture du blog :

La réussite, c’est 1% d’amélioration répété des millions de fois

Citation lue sur cet article.

Cerveau gauche ou cerveau droit?

Êtes-vous plutôt cerveau gauche ou cerveau droit? Pour le savoir, faites ce simple test!

Pour rappel, les personnes « cerveau gauche » sont plutôt rationnelles et les personnes « cerveau droit » sont plutôt créatives.

Je suis cerveau droit, et vous?

Business Developer & Sales Executive pour la meilleure boîte web du moment, sur Paris

C’est la crise, mais pas pour le web, et surtout pas pour les top boîtes web. Ifeelgoods c’est la boîte web la plus intéressante du moment, elle permet notamment de faire le lien entre le monde du commerce (retailers et e-commerçants) et celui de Facebook, avec tout le potentiel que l’on imagine.

Ils ont des bureaux près de San Francisco et aussi sur Paris. En ce moment, parmi toutes leurs offres d’emploi, une a retenu mon attention, celle de Business Developer & Sales Executive sur Paris. Voici la job desc :

About this Opportunity

Working in an outside sales capacity, this individual contributor will be charged with securing resellers & agencies across Europe, and brand contracts for the Ifeelgoods incentive platform. The role will be teamed with Outside Sales partners to maximize revenue productivity and accelerate deal flow in their region.

Must be comfortable representing leading-edge platforms and programs in a complex selling environment to tier-one brands and agencies. Individual must be highly effective in navigating all facets of the sales process; from prospecting and discovery to pitching, negotiation and closing. Prior success selling into C-level and VP-level is essential. Individual must be able to think creatively, sell strategically and communicate efficiently internally and externally. Candidates will have a passion for competition, a strong desire to succeed and to continually develop their personal and professional skills.

Specific Responsibilities

Requirements

Additional Skills

Pour postuler : jobs@ifeelgoods.com

 

Offre d’emploi : Directeur Marketing

Encore une offre, décidément, crise ou pas, ça recrute fort en ce moment. Cette fois un Directeur Marketing est recherché, chez Locken, à Courbevoie.

Faites passer!

Informatique : nombreuses offres d’emploi!

Plusieurs offres à partager cette fois dans le secteur informatique / technologies :

Développeur Java / J2EE chez Daveo, 40-45K€, Paris.

Lead Developer Data, chez Wengo, Paris.

Ingénieur Logiciel Java Confirmé, 115-130K€, en Suisse.

Développeur mobile Objective C et Android, 40-55K€, Paris.

Développeur confirmé Web PHP5, 35-43K€, Paris.

Développeur opérationnel plateforme, Paris.

Ingénieur R&D plateforme TAL, Paris.

Chef de projet Digital / E-Commerce, 55-65K€, Paris.

Développeur Confirmé PHP/MySQL, chez Groupon, Paris.

Lead Développeur Web PHP5, 45-55K€, Paris.

Architecte J2EE Websphere, 55-70K€, Colombes.

Responsable Sécurité Systèmes d’Information, 60-70K€, Paris.

Ingénieur Logiciel Embarqué, 38-50K€, dans le 91.

Ingénieur Systèmes Réseau et Sécurité, 45-50K€, dans le 91.

Expert sécurité / White Hacker, 70-85K€, Paris.

Développeur Web PHP Confirmé, 38-42K€, Paris.

Analyste / Développeur Web, chez Locken, 35-45K€, Courbevoie.

Développeur Senior PHP Symfony2, chez Lafourchette.com, 40-45K€, Paris.

Chef de projets IT expérimenté, 55-70K€, Colombes.

Chef de projet, chez Locken, Courbevoie.

Développeur iPhone Junior, chez Plyce, 30K€, Paris.

Développeur Action Script 3, chez IsCool, 35-40K€, Paris.

Faites passer à toutes les personnes qui peuvent correspondre, ça recrute en ce moment!

Offre d’emploi dans l’industrie

Encore une offre MyJobCompany à faire passer si vous connaissez la bonne personne.

Cette fois c’est un Manager Process Industrialisation qui est recherché dans le 91.

Offres d’emploi à faire passer : Commercial / Distribution

Je teste depuis quelques temps MyJobCompany, nouvelle plateforme de cooptation qui propose plein d’offres d’emploi à diffuser, une nouvelle approche du recrutement par les réseaux sociaux.

Voici quelques offres en Commercial / Distribution, n’hésitez pas à les faire passer à vos proches si vous pensez que cela peut leur correspondre.

Ingénieur commercial énergie, chez Honeywell Building, 70 à 80k€.

Acheteur Media France, chez Criteo.

Chargé de clientèle Italie, chez Criteo.

Directeur de clientèle Espagne, chez Criteo.

Responsable de Business Unit, chez Wengo.

Commercial agence mobile.

Responsable zone export Joaillerie.

Directeur de Magasin, chez Generale d’Optique.

Ingénieur Commercial, chez Locken.

Commercial / Responsable Partenariats, chez fioulreduc.com.

Team Assistant, chez Lelynx.fr.

Et voilà. Rdv pour d’autres offres dans d’autres secteurs.

Quand vendre ses stocks? Un outil de simulation post IPO

On parle beaucoup de l’introduction en bourse de Facebook ces temps-ci. Et avec cela, les inévitables histoires de tel ou tel employé qui va du coup devenir multi-millionnaire, car il était au démarrage de la société.

Aux USA, comme on pense à tout, il y a même un outil qui vous permet de simuler divers scénarios afin de déterminer le meilleur moment pour vendre vos stocks options : cela s’appelle Wealthfront.

La startup utilise 5 comportements types pour déterminer la performance (probable) dans le futur de la valeur observée, et ainsi estimer le meilleur moment de la revente.

Pratique si vous êtes salarié de la première heure chez Facebook.

Via Techcrunch

← Previous PageNext Page →