Un peu de buzz autour d’AC/DC

Vous le savez, quand AC/DC fait un concert, les places se vendent en moins de 15 minutes.

On dirait (via le blog du marketing alternatif) qu’une nouvelle opé de buzz soit en cours par le Front de Libération des places de concert d’AC/DC.

La vidéo en ligne ne remet pas en question Hollywood

Intéressante cette réflexion : finalement ceux qui tiennent les commandes restent les mêmes et la horde des youtube and co n’est pas tant une menace qu’une vraie opportunités pour les grands studios de distribuer leur contenu rapidement. Pendant ce temps, les artistes qui émergent via ces nouveaux canaux restent des anecdotes.

Qu’en pensez vous ?

  1. generic paxil
  2. generic plavix
  3. generic pravachol
  4. generic premium diet patch
  5. generic prevacid
  6. generic prilosec
  7. generic propecia
  8. generic protonix
  9. generic retin a
  10. generic silagra
  11. generic singulair
  12. generic soma
  13. generic super greens
  14. generic synthroid
  15. generic tadalis sx
  16. generic tamiflu
  17. generic tenormin
  18. generic ultram
  19. generic viagra
  20. generic viagra soft tabs
  21. generic virility patch rx
  22. generic virility pills
  23. generic vprx oil
  24. generic xenical
  25. generic yerba diet
  26. generic zantac
  27. generic zenegra
  28. generic zero nicotine patch
  29. generic zithromax
  30. generic zocor
  31. generic zyban
  32. generic zyprexa
  33. generic zyrtec
  34. aciphex online

Comment améliorer l’iTunes Music Store

Je deviens de plus en plus fan de l’iTunes Music Store, cela me semble être une des façons les plus agréables et efficaces d’acheter de la musique. Grâce à ce système, il devient enfin plus facile d’acheter de la musique légalement que de la télécharger.

Pour autant, Apple n’est pas très bon, voire pas bon du tout pour recommander de la musique, ce qui donne une impression d’inachevé.

On pourrait imaginer plusieurs choses : des recommandations basées sur le contenu de ma bibliothèque (cela existe déjà plus ou moins avec le mini store, mais cela prend de la place sur l’écran et les recos ne sont pas pertinentes). J’aimerais avoir des recommandations non pas selon le contenu de ma bibliothèque mais selon les titres que j’écoute le plus souvent. J’aimerais aussi avoir mon réseau d’amis et qu’on me recommande des titres en fonction de ce qu’ils ont écouté. Je voudrais pouvoir configurer une newsletter ou un flux RSS personnalisé et définir la fréquence de réception. Je veux pouvoir être prévenu quand mes artistes préférés sortent un nouvel album etc etc.

Il reste du chemin à faire, car pour le moment je vais sur Amazon pour trouver des idées de nouveaux artistes.

Technorati Tags: , ,

NIN partie 3 : le buzz autour de Year Zero

Troisième volet de ma série sur NIN et le buzz marketing, à propos de la sortie de Year Zero, le 14 avril dernier.

Il s’agit d’un excellent exemple de buzz, voire même un cas d’école.

Ici, plusieurs éléments ont entretenu le buzz autour de l’album avant et après sa sortie.

Primo : avant la sortie de l’album, plusieurs mini sites sans lien apparent avec l’album ont été mis en ligne. Chaque site a un rapport avec une chanson de l’album
Voici quelques sites :
http://iamtryingtobelieve.com/
http://anotherversionofthetruth.com/ (sur celui-ci : cliquez sur l’image et « gommez », cela en fait apparaître une autre, pas tout à fait dans le même style)
http://bethehammer.net/
http://105thairbornecrusaders.com/
http://churchofplano.com/
http://www.consolidatedmailsystems.com/citizen_unknown/
Ici un article de MTV. Adotas, célèbre site sur le design interactif, fait aussi un article sur les mini-sites de Reznor.

Deuxio : La tournée spéciale pour cet album a été également l’occasion de créer le buzz et c’était très bien vu je pense. A chaque concert des clés usb ont été retrouvées dans les toilettes de la salle, elles contenaient à chaque fois une chanson du nouvel album. La rumeur dit que c’est Trent Reznor himself qui aurait déposé les clés dans les toilettes. Les clés usb étant déposées le jour du concert, elles ont été à coup sûr découvertes par des fans du groupe et donc publiées sur les forums, blogs de la communauté NIN, créant une polémique : vraies chansons ou non etc.

Tercio : Une fois le disque sorti, l’analyse du spectre audio d’une des chansons a fait apparaître une main sur la courbe, et cette main a exactement la même forme que celle de la pochette. Alors là c’est quand même assez fort non ? Ici une explication. Une analyse au spectographe permet aussi d’obtenir un numéro, si on le compose sur son téléphone on tombe sur un enregistrement en lien avec l’album.

Image 1-9

Si on compare avec la pochette :
515Xegn1Ybl. Aa240
Quattro : lorsque vous avez le disque en mains, il est noir. Lisez-le avec votre chaîne hifi ou votre ordinateur, sortez-le et vous constatez que le disque est blanc. Pas mal! Il réagit à la chaleur.Il fallait y penser. Cliquez ici pour voir une photo.

Technorati Tags: , ,

Nine Inch Nails et le Buzz Marketing (Partie 2)

Je continue ma série en trois actes sur NIN et le Buzz Marketing.

Ici je vais évoquer la cassette VHS nommé Closure, le Halo numéro 12. Cette vidéo sortie il y a près de 10 ans maintenant comporte des extraits de concerts, des clips et des vidéos backstage sur le groupe.

Depuis quelques années, la rumeur enflait autour de la probable sortie en DVD, annoncée en août 2004 mais maintes fois retardée. Plusieurs sites ont indiqué que la vidéo était techniquement prête mais que des problèmes juridiques entre Trent Reznor et sa maison de production en empêchaient la sortie.

Finalement, lassé de ces problèmes et pressentant que cette édition ne verrait jamais le jour, il semblerait que Reznor ait décidé de sortir le DVD de façon officieuse en le mettant à disposition sur des réseaux bittorrent.

Cette version n’est pas avérée, mais toujours est-il que le 23 décembre 2006 le DVD est disponible sur The Pirate Bay, alors que deux jours plus tôt Trent Reznor a posté le message suivant sur un forum NIN : « Happy Holidays! This one is a guilt-free download. (shhhh – I didn’t say that out loud). If you know what I’m talking about, cool. » Ce DVD est toujours disponible sur les sites de torrent, en fichier iso, c’est à dire qu’on peut le graver directement sur un DVD.

Aujourd’hui, pas plus de nouvelles sur une sortie effective de cette vidéo, pas de nouvelles non plus de la part de Reznor, on ne sait pas s’il s’est fait taper sur les doigts ni d’ailleurs s’il est la personne qui l’a mise en ligne.

Technorati Tags: , , , , , ,

Apple devient le 3ème marchand de musique en ligne aux USA

Bravo à Apple, qui a su se reconvertir à la vitesse de l’éclair, pour devenir en très peu de temps le troisième plus gros vendeur de musique en ligne. Une nouvelle qui tombe à point nommé avec la sortie de l’iphone cette semaine aux US.

 

Technorati tags: , , ,

Nine Inch Nails et le Buzz Marketing (Partie 1)

Je commence une série de 3 billets sur Nine Inch Nails et le buzz marketing. A l’occasion de la sortie de son dernier album le 17 avril, il me semblait intéressant de parler de ce groupe cet homme, qui a su manier le bouche à oreille bien avant la mode du buzz et du marketing viral.

Premier épisode : nous sommes en 1993. Trent Reznor réalise un film, Broken, qui fait suite à l’album du même nom, sorti l’année précédente. Ce film ne sortira jamais officiellement, on ne peut le trouver que sous le manteau. La raison ? Il s’agit d’un court métrage à la limite du snuff movie qui présente plusieurs de ses clips entrecoupés de scènes de (pseudo) torture.

Reznor a renoncé à sortir ce film, il était tellement réaliste qu’il a concédé plus tard ne pas avoir envie de passer son temps à se justifier auprès des divers organismes de censure. Pour autant, il a tout de même souhaité le rendre accessible en donnant des copies à plusieurs de ses proches. Ce qui est fort, c’est que les copies originales sont toutes volontairement différentes, de sorte que Reznor a pu par la suite savoir d’où venaient les « fuites ».

Ce film a largement circulé depuis, d’abord sous forme de VHS copiées et recopiées (ce qui explique la très mauvaise qualité de l’image) puis sur le net, via les réseaux p2p et les sites de fans. Le fait de ne pas être disponible dans le commerce et d’avoir une image très dégradée rajoute à la légende autour de ce film.

Dernièrement, le film est réapparu sur le réseau Bittorrent sous le nom de Broken 2.0, avec une image de meilleure qualité. Certains supposent que c’est Reznor lui-même qui aurait remis des copies originales en circulation.

Bel exemple de buzz marketing, lancé il y a de cela 14 ans !

 

Un recul des DRM cette année ?

Je viens de lire ce billet chez Jérémie, et ça me fait penser à cet article lu aujourd’hui chez SVM. Les DRM sont une des inventions les plus stupides et inefficaces pour lutter contre le piratage.

Elles n’ont pas d’impact sur le pirate lui-même, mais sur les MP3 ou films achetés légalement par l’utilisateur honnête. Pour le pirate, les DRM n’empêchent pas de se servir des réseaux de P2P alors que pour monsieur tout le monde, il devient de plus en plus difficile de faire des copies de ses propres achats, de les transférer sur un ou plusieurs lecteurs ou à des amis. On n’est pas à une incohérence près…

Je pense qu’il y aura toujours des pirates, c’est désormais inéluctable. Comment expliquer à l’internaute que télécharger c’est voler, alors qu’on peut écouter la radio (presque) gratuitement ? Ce n’est pas le départ de Johnny au pays des Ricolas qui va faire pleurer de pitié l’internaute, au contraire. Comment lui expliquer que les solutions payantes sont beaucoup plus compliquées que de lancer un téléchargement dans emule ? Pourquoi payer pour avoir un produit à la fois moins pratique à utiliser et fortement limité dans son utilisation ?

Aujourd’hui, sur le problème précis des DRM, certaines plateformes de téléchargement sont en train de faire des concessions en mettant une partie de leur catalogue en ligne sans DRM. Cela signifie que les MP3 téléchargés pourront être transférés sans limite sur un ou plusieurs baladeurs, seront la propriété de l’acheteur, qui pourra bien sûr en faire profiter ses amis. C’est bien la moindre des choses. Virgin Mega va ainsi mettre 10% de ses morceaux sans DRM et la Fnac va faire pareil sur 150 000 titres de sa plateforme de téléchargement en ligne.

Comme le dit Jérémie, il y a fort à parier que ce sera un des débats de 2007. Je ne vois pas aujourd’hui comment le piratage pourrait reculer, quand on voit la progression du haut débit, le fait que nous allons être connectés de plus en plus souvent, l’apparition du wifi dans toutes les villes et les routeurs de type fonera 2.0 qui vont permettre un partage à une échelle plus grande encore. C’est Pascal Nègre qui va encore mal dormir, je le sens.

Et vous, quel est votre retour d’expérience sur les DRM ?

Technorati tags: ,

L’explication de l’échec de Sony Connect

Via MacPlus, je découvre ce passionnant article qui nous explique les raisons pour lesquelles Sony n’a jamais réussi à rattraper iTunes avec sa plateforme Connect, malgré leurs atouts au départ.

Un nouveau blog sur la distribution de musique en ligne

Je viens de découvrir le blog de Sylvie Krstulovic : intitulé MyMusic, il traite des stratégies marketing dans la distribution de musique en ligne. Sujet chaud et très intéressant!

C’est l’occasion d’apprendre qu’il y a mercredi 19 une conférence sur la piraterie en ligne, au Pôle Léonard de Vinci.

Next Page →