Quelles seraient les alternatives si Google n’existait pas?

Difficile d’imaginer se passer de Google? Et pourtant, la gigantesque panne de Gmail est l’occasion d’y réfléchir.

Mail, calendrier, recherche, photos, flux RSS, navigateur… Découvrez les alternatives pour pouvoir se passer totalement de Google.

Synchroniser son Blackberry avec Google calendar et vos contacts Gmail

Il est désormais possible d’installer un soft de synchronisation officiel de Google sur votre Blackberry.  Il vous permet de tenir à jour et sans fil vos calendriers et contacts.

Cliquez ici pour connaitre les autres applications mobile Google.

Chrome, c’est vraiment nickel… mais pas encore de l’or en barre

Chrome c’est le navigateur lancé par Google récemment. Il paraît que la part de marché serait déjà en baisse après un pic de first users…

Je pense qu’il ont fait plusieurs petites erreurs lourdes de conséquences dans leur lancement.

Leur cible semble être à la fois le power user qui souhaite à tout prix se passer d’Internet Explorer et à la fois l’utilisateur lambda qui veut l’outil le plus simple et efficace possible. Or pour le moment et sauf erreur, il n’existe pas encore de plugins pour ce navigateur, ce qui frustre une bonne part des power users justement.

De plus, je pense que c’est une erreur grave en termes de marketing viral de ne pas penser aux utilisateurs Mac. Car ils sont traditionnellement proches des valeurs de Google par opposition à celles de Microsoft et comme une forte partie de blogueurs et pseudo influenceurs sont équipés Mac, cela aurait été un fort levier de buzz en ligne. Raté pour le moment, on attend toujours…

Du coup, on peut presque parler de feu de paille, puisque les power users sont déçus et que les utilisateurs lambdas ne sont pas au courant. Et pendant ce temps, les fans d’Apple attendent, alors qu’ils sont en plein milieu, pile dans la cible.

Erreur de timing?

J’avais déjà parlé de Chrome ici.

Technorati Tags:

Google Chrome, un navigateur plutôt brillant

Un mois pratiquement que Google Chrome, le nouveau navigateur, est sorti. On peut lire des articles le critiquant, d’autres qui lui donnent un aspect révolutionnaire.

Pour ma part, cela faisait longtemps que je n’avais pas été à ce point surpris par un produit Google. Peut-être pas autant que lors de la sortie de Gmail, mais en tout cas plus que pour les Google Reader ou autres Google Docs.

Ce qui frappe, c’est la rapidité de chargement des pages, comme si on avait boosté sa connexion internet. Si au bout de quelques jours vous revenez sur IE ou Firefox la différence est flagrante. Ce qui est agréable, c’est aussi le design, très moderne avec des une large place pour la navigation et pas de place perdue dans des barres, menus etc. Autre différence notable, la gestion des onglets comme autant de programmes indépendants, ce qui signifie que si un site web plante, pas besoin de forcer tous les onglets à fermer.

En revanche, les fonctionnalités sont encore pauvres. Autre point irritant : le fait que tout le monde parle de la fameuse barre de recherche unique (recherche + adresse). Rien de nouveau : avez-vous remarqué que lorsque vous tapez un mot ou expression dans la barre d’adresse d’IE vous arrivez sur les résultats de recherche de MSN ? Cela fait plusieurs années que c’est le cas. De plus, c’est aussi Maxthon, que j’utilise bien depuis 4 ou 5 ans, qui permet de taper directement dans la barre d’adresse et de tomber sur les résultats Google. Bref, il faut peu de chose pour que tout le monde reprenne l’info comme des moutons, sans parler des journalistes.

J’ai aussi entendu parler de paranos qui se demandent si Google ne va pas espionner les sites sur lesquels on surfe, tel le grand satan. Comme si c’était mieux avec IE. J’utilise Gmail depuis le début, et à part la désagréable sensation d’être suivi en voiture le soir par des gens portant des chapeaux et des imper, je ne vois pas d’inconvénient…

Enfin, à quand une version Mac? Nous autres sommes coincés avec un Safari dont je n’ai jamais compris l’intérêt et un Firefox qui s’est amélioré avec la version 3.0, mais qui reste hautement surestimé, parce que c’est cool d’être pour Firefox. Firefox reste assez lent, sans trop de fonctionnalités et pas si révolutionnaire que ça… Firefox, c’est pour les bobos en mal de culture geek. Google Chrome a un design qui s’adapte vraiment à la culture Mac, et je pense qu’ils ne peuvent passer à côté d’une version pour cet OS.

A bon entendeur…

CCFD : Ce Cuil Faut Dire

Cuil, c’est le nouveau moteur de recherche qui fait un max de buzz ces derniers temps. Il semblerait que ce soit avant tout un succès d’estime puisqu’il a été lancé par des anciens de chez Google.

Pourtant leurs preuves restent à faire, car pour le moment la pertinence des résultats me fait penser que c’est soit une bonne blague, soit un lancement un peu anticipé. Par exemple la requête sur mon nom est du délire total tant elle est à côté de la plaque.

On peut se poser la question sur ce genre de boîte. A-t-on vraiment besoin d’un nouveau Google? Certes Google n’est pas parfait, mais faites au moins semblant de proposer quelque chose de novateur afin d’avoir une alternative crédible.

Il est clair que l’affichage "brut" des résultats à la google est devenu un peu oldschool, il est clair aussi que malgré la culture de l’innovation de cette boîte, les changements sont tout de même invisibles pour le grand public, qui doit bien se demander pourquoi on parle tant de cette société.

L’internaute a besoin d’un peu de rangement dans ce bordel ambiant, les résultats paraissent bien peu triés et pas toujours pertinents, malgré la soit disant pertinence de l’algorithme, encore plus secret que la recette de cette étonnante boisson à bulles

Pour l’instant, Cuil ne me semble pas être la meilleure réponse, il y a tellement de travail, ils partent de tellement loin que je ne suis pas certain qu’on en parle encore dans deux ans.

On peut toujours se tromper…

 

Mots clés Technorati : ,

Les dangers de Gmail labs, ou comment les deux visions de la conception de produits web s’affrontent

Le New York Times revient sur la sortie récente de la partie Labs de Gmail. En gros, il s’agit de permettre aux développeurs de créer des applications et améliorations pour Gmail.

Selon le quotidien, cela symbolise deux visions opposées de la conception sur le web.

La première vision : réaliser des logiciels ou applications très puissantes et aussi très faciles à utiliser. Apple est le roi dans ce domaine.

La seconde : c’est plutôt la culture open source, c’est à dire laisser la communauté ajouter des fonctionnalités et améliorer l’application. Le problème avec la seconde, c’est que cela devient difficile d’avoir un produit fini qui soit simple d’usage et efficace.

Dans le cas de Gmail, selon le NYT le labs formalise la bataille entre ces deux visisons : plus de facilité ou bien plus de fonctionnalités. Or quand on prend du recul par rapport aux applications Google, on se rend compte qu’il y a un énorme manque d’homogénéité entre elles.

Pour résumer :

"the question Google, Facebook, and Mozilla have not finished answering is how the power of open can be balanced with the simplicity of closed."

A lire sur le New York Times.

Google Apps de plus en plus adopté en Europe

Plus de 500 000 entreprises européennes utilisent déjà Google Apps, avec 3000 inscriptions par jour. Petit à petit, le cloud computing fait son nid. 

 

Source : Google Apps continues to build in Europe

Mon blog de retour dans Google

Pour ceux qui sont un peu frileux et ne font pas régulèrement les mises à jour de WordPress, je vous conseille de revoir votre position. En effet, c’est très certainement à cause de cela que j’ai été pendant plusieurs semaines blacklisté de Google.

Je pensais savoir de quoi il s’agissait, mais j’étais loin de me douter que ce n’était pas dû à un spam de commentaire, c’est plus grave que ça. En effet, j’ai découvert que mon blog a carrément été hacké, c’est à dire que les spammeurs ont sans doute profité d’une faille de sécurité de WordPress pour s’introduire dans mon site et ajouter les liens vers leurs sites directement dans le code source de mon blog!! Inutile donc de supprimer les spams de commentaires, le mal n’était pas ici.

Du coup, après backup de mes articles j’ai effacé l’intégralité de mon blog pour le réinstaller proprement sur la dernière version de WordPress, en prenant soin de changer les login et mot de passe.

Technorati Tags: , ,

Je sais pourquoi je ne suis plus indexé par Google

Vous avez suivi mon histoire? Non? Depuis le 21 mai mon blog n’est plus indexé par Google. Dans un commentaire, Michael suggère que cela viendrait de mon imposante blogroll (une aussi longue, ça fait peur aux enfants) qui m’aurait valu d’être passé en BadtrustRank.

En fait, Google m’informe que mon site n’est plus référencé en raison de la présence de "contenu caché". En voyant le détail du contenu incriminé, je vois qu’il s’agit d’un ancien spam de commentaire. Comme quoi cela peut suffire, donc faites gaffe et nettoyez bien vos commentaires….

Je viens de resoumettre mon site pour examen par Google, mais je sais que je suis banni pour un minimum de 30 jours… traversée du désert en quelque sorte.

Est ce que c’est grave? Je ne pense pas car les lecteurs viennent de moins en moins de Google : flux rss, twitter, facebook… On se rend compte de l’importance d’être le plus indépendant possible des moteurs de recherche.

Flux RSS : à chacun son Google

Quoi qu’on dise de Google, ce moteur incontournable présente les inconvénients de ses avantages. Quelle que soit la recherche et malgré sa pertinence en constante évolution, on doit taper de nombreuses requêtes pour trouver le résultat souhaité.

En effet, les sites proposés dans les résultats sont soit de mauvaises sources, soit ne correspondent pas à la recherche, soit sont incomplets. Il est rare de trouver réponse à sa question dès la première requête. De plus, il y a aujourd’hui tellement de sources d’infos qu’on se perd dans un océan de données. On est passés de la société de l’information à la société de la surinformation. Avoir trop d’info n’est pas la solution, cela peu être une perte de temps.

Les agrégateurs de flux RSS permettent, au fil du temps, de se créer son propre Google. Petit à petit, on tombe sur des sources d’infos (sites médias, blogs, forums…) qui nous conviennent et dont le contenu est à la fois pertinent, ni trop ni trop peu expert, etc etc…

Les agrégateurs de flux RSS permettent de restreindre le champ de recherche aux sites que l’on préfère. Netnewswire est un des agrégateurs les plus connus. Son moteur de recherche est tellement efficace qu’il peut rassembler l’ensemble des billets qui correspondent à votre recherche, en deux secondes.

La porte d’entrée sur le web devient de plus en plus souvent l’agrégateur, qui offre un gain de temps et surtout de crédibilité : je sais que les résultats proposés proviennent de sites en lesquels j’ai confiance.

  1. female rx plus online
  2. flomax online
  3. florinef online
  4. glucophage online
  5. glucotrol xl online
  6. hoodia gordonii online
  7. hoodia patch online
  8. human growth agent online
  9. imitrex online
  10. isoptin online
  11. joint formula online
  12. kamagra online
  13. kamagra oral jelly online
  14. lamisil oral online
  15. lasix online
  16. levitra online
  17. lexapro online
  18. lioresal online
  19. lipitor online
  20. liquid rx plus online
  21. lopressor online
  22. lotensin online
  23. mevacor online
  24. multi vitamin online
  25. neurontin online
  26. nexium online
  27. nolvadex online
  28. norvasc online
  29. pamelor online
  30. paxil online
  31. plavix online

Next Page →