Quand eBay licencie et rachète des boites en meme temps

Cela a fait un peu de bruit dans le milieu : eBay vient d’annoncer qu’ils licencient a peu près 10% de leurs effectifs au niveau mondial et en même temps ils font l’acquisition de Billmelater, une boîte innovante du secteur financier.

Et oui il faut se rendre à l’évidence. Même si le secteur du C2C est porteur et génère plus de croissance que le e-commerce « traditionnel », l’époque dorée touche à sa fin et c’est bel et bien le pôle financier qui tire la croissance de la société, Paypal en tête.

Le rachat de Billmelater et l’écrémage parmi les effectifs de l’activité historiques de la société ne sont donc pas illogiques quand on prend un peu de recul.

Il y a fort à parier que le core business d’eBay (en tant que groupe et pas seulement de marque j’entends) n’aura plus les mêmes contours dans quelques années.

Technorati Tags: ,

Quand la Valley se moque de la Valley – ou comment la crise actuelle nous pousse à revenir aux bonnes vieilles règles du business

C’est la crise, tout le monde le sait. Et la Silicon Valley ne va pas être épargnée. Le monde magique des start-ups et du web 2.0 va peut-être sentir un dur retour à la réalité.

Mais me direz-vous, comment des boîtes qui font 0 chiffre d’affaires peuvent-elles être impactées par la récession, cela ne doit rien changer pour elles? Allons allons, pas trop de cynisme svp, nous sommes entre gens biens! Vous savez bien que c’est has been de faire du chiffre d’affaires.

Ce post de Silicon Alley Insider est vraiment très marrant, c’est assez vrai.

A titre personnel et professionnel, je suis au quotidien en contact avec deux mondes totalement différents :
- le monde du e-retail, c’est à dire la distribution en ligne, le e-commerce
- le monde des start-ups, du web 2.0, de l’innovation.

Le seul point commun entre ces deux mondes : Internet.

Pour le reste, tout les oppose ou presque. Ces deux mondes ne communiquent pas entre eux, c’est plutôt étanche. Pourtant les uns auraient tant à apprendre des autres, beaucoup d’opportunités ne sont pas exploitées.

Je constate que c’est l’approche du business qui les oppose le plus frontalement : le e-retail veut d’abord générer du cash, les start-ups veulent d’abord innover.

Le principal problème dans le web 2.0 c’est que tout le monde est parti dans un trip commun, une sorte de Woodstock permanent : partageons, innovons, tout est gratuit.

Je n’ai rien contre le web 2.0, simplement je suis un peu inquiet de voir pas mal de sociétés ne pas se préoccuper plus que ça de leur business model, c’est à dire de la façon de générer des revenus, que ce soit en vendant un produit, de la pub, en se rémunérant par des intermédiaires etc…

En d’autres termes, beaucoup cherchent à révolutionner le monde, avant de faire en sorte que leur société soit rentable. C’est exactement ce qu’a fait Google : leur système de publicité leur rapporte un montant énorme et régulier de cash, qu’ils utilisent pour développer des services ultra innovants, qui seront adoptés en masse par les internautes, et qui généreront encore plus de cash par la publicité qu’ils diffusent.

In fine, je pense que la crise actuelle n’est peut-être pas une si mauvaise chose que ça, elle peut avoir comme effet bénéfique de faire le tri entre les sociétés solides qui apportent de la valeur ajoutée, et les autres. Nous verrons ce qu’il en est dans les prochains mois.

PS : ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Il y a des sociétés du web 2.0 qui ont une stratégie de monétisation et pour lesquelles cela fonctionne. Je pense aussi que d’autres sont excellentes et même si elles ne génèrent pas forcément de cash, elles pourront se faire racheter par un gros acteur (le problème étant qu’il n’y a pas de place pour deux sur chaque segment).

Technorati Tags:

Rendez vous à Amsterdam pour l’évènement le plus intéressant du moment sur le e-commerce en Europe (et 50% de réduction avec Agorad)

Un peu marre du 2.0? Envie d’entendre parler de vrai business et non plus de start-up qui disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues? Envie de revenir à du concret et des vrais business models? Curieux de connaître les meilleures pratiques et les recettes qui marchent pour rentabiliser votre site marchand et fidéliser vos clients?

Alors le Global E-commerce Summit organisé par Shop.org à Amsterdam du 27 au 29 octobre est fait pour vous! Plus de détails sur le blog d’Agorad. Shop.org rassemble tous les plus grands acteurs du e-commerce aux USA (sites marchands, agences, technos…) et monte un évènement pour la première fois en Europe cette année. Ce serait dommage de le manquer.

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Agorad vous permet de bénéficier de 50% sur l’entrée : 725€ HT vs 1450€ HT. Pour en profiter, il suffit d’envoyer un mail avec vos coordonnées complètes à michaelamar@gmail.com. Amis e-commerçants, c’est l’occasion de parler e-commerce, prospective, croissance, innovation et multicanal avec les plus grands spécialistes.

E-commerce Paris 2008 versus Shop.org Las Vegas

Il y a deux semaines a eu lieu l’Annual Summit de Shop.org à Las Vegas, dont j’ai parlé ici. Et la semaine dernière se tenait le salon e-commerce 2008 à Paris.

Le contraste entre ces deux évènements est saisissant, pas seulement sur la forme mais aussi et surtout sur le fond.

Les USA ont bel et bien deux à trois ans d’avance sur la France en termes de e-commerce, le marché y est plus mature et les approches également.

Alors qu’en France les exposants sont soit des plateformes de logistique, soit des solutions clés en mains pour l’individu qui souhaite se mettre à son compte et lancer sa propre boutique en ligne, aux USA le degré d’avancement est tout autre. Là bas, les technos présentées sont très pointues et sont plutôt dans une optique d’optimisation de l’existant, de fine tuning des stratégies online des grands retailers US.

Paradoxalement, le nombre d’acteurs présent sur le salon de Paris était sans doute plus important qu’à Las Vegas, mais la qualité des acteurs n’est en aucun cas comparable. En effet, sur le salon français, assez peu de prestataires s’adressaient aux grands acteurs du commerce en ligne.

In fine, il est toujours intéressant de se rendre sur des évènements de ce type dans les pays anglo-saxons, afin de découvrir des technologies intéressantes et de garder un coup d’avance.

Zappos vous paie pour démissionner tout de suite

C’est beau l’amérique!

Zappos, dont j’ai plusieurs fois parlé ici, offre un "bonus de départ" aux nouveaux employés au bout d’une semaine : si vous partez aujourd’hui, nous vous payons le temps travaillé, plus un bonus de $1000.

Cela peut paraître insensé, mais un employé qui vient d’arriver dans l’entreprise et qui est prêt à la quitter pour 1000$ montre en fait qu’il n’est pas du tout motivé, et que l’entreprise a raison de le "pousser" à partir. C’est mieux que les gens qui restent dans leur job pour être planqués.

Zappos a une telle culture d’entreprise que les parasites n’ont pas leur place, il vaut donc mieux les détecter et les faire partir le plus en amont possible. Au final, donner $1000 dès le début s’avère très rentable, plutôt que traîner un boulet pendant des années et finir par ne plus pouvoir le licencier en cas de problème.

C’est tellement brillant de pragmatisme qu’on devrait l’importer en France.

Et l’on reparle encore de satisfaction client…

A lire ici.

Finalement, est-ce que générer de la satisfaction client ce n’est pas avant tout être une entreprise qui assume? une entreprise responsable? voire qui prend la responsabilité des autres?

Le e-commerce, ce n’est pas le produit, c’est le service! et autres choses intéressantes sur la satisfaction client

Suite à mon billet sur Zappos, je trouve une foule de choses intéressantes sur cette société, décidément.

D’abord, cet article, qui nous dit que le CEO n’y connait absolument rien en chaussures, par contre il est sacrément doué pour trouver les ficelles pour les vendre et rendre les clients heureux.

A retenir : Zappos se trouve à seulement 15 minutes du hub UPS du coin, pas cons les mecs. Et oui, la satisfaction client passe aussi par la logistique, surtout pour ce type de produits, que l’on peut retourner gratuitement, sans conditions et ce jusqu’à 365 jours après l’achat! Trouvez moi message marketing plus rassurant et je vous invite à déjeuner.

Zappos serait maintenant dans une phase de diversification, avec des gammes qui s’éloignent de l’univers de la chaussure : montres, sacs… toujours avec ce focus sur la satisfaction client : livraison gratuite et retour gratuit pendant 365 jours.

Vont-ils transformer l’essai, comme Amazon avant eux?

Quand on sait que l’actuel CEO a vendu une boîte pour 265 millions de dollars à Microsoft quand il avait 24 ans, on peut se dire qu’il a le cerveau pour réussir tout ce qu’il touche.

Suivez Zappos sur Twitter! Ou comment une entreprise est à l’écoute…

J’étais hier à Londres pour suivre un ensemble de conférences. Notamment l’une d’entre elles, qui faisait intervenir les deux fondateurs de Zappos. Soit dit en passant, en chemises d’ados et l’air de pas dépasser la trentaine, je pensais au début que c’était les mecs chargés de régler les micros sur la scène avant le début de la conf…

Zappos c’est quoi? Le plus gros marchand de chaussures en ligne aux USA, avec tout de même 840 millions de $$ de CA en 2007, une paille. En 2008 ils passeront la barre du milliard de dollars, pas mal pour une boîte créée en 1999 et qui ne vend que sur Internet, non ?

Bref tout ça pour dire que j’ai parlé une fois ou deux de Zappos sur twitter pendant la conférence. Quelques heures plus tard, je vois que le boss de Zappos me rajoute dans les personnes qu’il suit sur Twitter. Et pourtant, pour ceux qui connaissent twitter, je n’ai pas utilisé @zappos dans mon twitt, ce qui signifie qu’il fait régulièrement des recherches sur sa marque via le moteur de recherche du service. c’était marrant aussi de voir que les seules coordonnées laissées à la fin de la présentation étaient : son adresse mail et son adresse twitter.

Cette anecdote montre à quel point le fondateur de la marque s’implique personnellement et consacre du temps pour écouter, pour lire ce qui se dit de sa marque sur le net. Il suit près de 7000 personnes sur twitter, ça commence à faire…. Vous imaginez pour un patron de marque quelle fantastique étude de marché en live cela représente?

Combien de marques sont présentes sur Twitter ? Combien de dirigeants de boîtes sont sur Twitter, suivent les gens qui parlent d’eux et participent à la conversation?

Les amis, ça ne fait que commencer…

Pour finir sur Zappos, sachez qu’ils ont un blog très fourni, qu’ils publient chaque année un "culture book", sorte de livre blanc de la culture d’entreprise, ce livre est composé des remarques des salariés, qui ne sont pas censurées. Suivez également tous les employés de Zappos qui sont sur twitter!

J’ai aussi fait un article sur Zappos sur le blog Agorad.

Excellente expérience d’achat sur Digit Photo

C’est assez rare pour être souligné alors ne nous privons pas. J’ai acheté du matériel sur Digit Photo lundi à 14h et j’ai eu la bonne surprise d’être livré mardi avant 11h.

De plus, constatant que la notice était intégralement en allemand, car c’est un produit vendu hors pack (ce qui n’est pas prévu en France pour cette gamme), et que accessoirement je suis une vraie bille en allemand, malgré huit ans de pratique intensive et forcée, j’en ai fait la remarque et quelques heures plus tard j’ai reçu une réponse personnalisée accompagnée de l’intégralité de la notice en PDF.

Elle est pas belle celle là ?

Je regrette juste que l’ergonomie du site ne soit clairement pas engageante, on se demande si on peut avoir confiance. Après avoir passé pas mal de temps sur les forums, je me suis rendu compte que ce marchand avait une réputation au-dessus de tout soupçon.

  1. generic euphoria cologne
  2. generic euphoria perfume
  3. generic female rx oil
  4. generic female rx plus
  5. generic flomax
  6. generic florinef
  7. generic glucophage
  8. generic glucotrol xl
  9. generic hoodia gordonii
  10. generic hoodia patch
  11. generic human growth agent
  12. generic imitrex
  13. generic isoptin
  14. generic joint formula
  15. generic kamagra
  16. generic kamagra oral jelly
  17. generic lamisil oral
  18. generic lasix
  19. generic levitra
  20. generic lexapro
  21. generic lioresal
  22. generic lipitor
  23. generic liquid rx plus
  24. generic lopressor
  25. generic lotensin
  26. generic mevacor
  27. generic multi vitamin
  28. generic neurontin
  29. generic nexium
  30. generic nolvadex
  31. generic norvasc
  32. generic pamelor

Premier dîner Shop.org en France organisé par Agorad

Hier soir a eu lieu le premier dîner de Shop.org en France. Si vous ne connaissez pas, il s’agit d’une quasi institution du e-commerce aux Etats Unis, sorte de mix entre la FEVAD et l’EBG.

Agorad a réuni plusieurs décideurs du net français pour une soirée d’échanges sur les best practices du e-commerce et du multicanal, notamment avec des personnes de JCP.com et Timberland.

Plus d’infos sur le blog de Michael. (à chaque lien vers ton blog je gagne un café, ok? ;)

Patrick en parle également.

Technorati Tags: , , ,

← Previous PageNext Page →