Google+ : quelques réflexions

Je continue à jouer avec Google+, que je vois clairement comme un vrai concurrent à Facebook. D’aucuns comme Pierre Chappaz pensent que c’est plutôt un concurrent à Twitter.

Voici quelques éléments de réflexion pas tellement triés :

La notion de cercles me semble vraiment être l’avenir sur les réseaux sociaux : on n’arrête pas d’entendre partout les débats autour de la vie privée, du fait que la frontière entre le pro et le perso est de plus en plus floue, du fait que l’on a une seule vie mais plusieurs identités (ou l’inverse?!). Google a compris cela et propose quelque chose d’intuitif et efficace. Ici je peux adresser mon contenu à qui je veux, et surtout Google a trouvé une solution à la gestion de la surabondance d’infos : il suffit de cliquer sur chaque cercle (ou groupe si vous voulez), pour afficher le flux correspondant des mes amis. Dans mon cas comme dans beaucoup d’autres, le flux des web workers est un vrai tsunami au quotidien, et masque les publications de mes amis, qui sont du coup noyées (c’est le cas de le dire) dans la masse. Sur Facebook impossible de suivre les actus des gens les plus proches, cela devient un vrai fil RSS ininterrompu.

Etonnament la notion de search est absente de G+ : J’ai toujours trouvé dommage qu’il n’y ait pas de search en profondeur dans Facebook. La notion de flux est tellement poussée à l’extrême que l’on est uniquement dans l’instant, on ne va pas retrouver les infos d’il y a un mois etc. C’est justement ce que j’aime dans les blogs, la notion d’archivage, le fait de pouvoir retrouver l’info ancienne en allant dans les profondeurs du site. Je suis étonné que G+ ne propose pas d’outil de search pour par exemple trouver tous les contenus de sa communauté sur tel ou tel sujet, retrouver tel commentaire etc. Voulu ou pas, c’est dommage à l’heure ou l’info est hyper abondante et pas évidente à gérer.

C’est peut être trop tard pour G+ : les cercles sont une idée géniale, les fonctions de G+ sont très abouties, tout est agréable à utiliser, mais le grand public est massivement sur Facebook. Pourquoi iraient-ils changer de réseau social? G+ est une grosse évolution mais pas une révolution vs Facebook. Or paradoxalement, le grand public a peut être moins besoin de cette notion de cercles (par rapport aux pros du web). Le temps qu’ils entendent parler de G+ et Facebook aura surement sorti une fonction similaire.

La notion de cercle et le « cloisonnement » de ses différentes facettes n’est pas toujours une bonne chose : Sur Facebook c’est bien aussi de voir toutes les publications des gens, cela permet par hasard de découvrir qu’on a un centre d’intérêt en commun avec tel contact pro, ou au contraire, que tel ami travaille dans telle entreprise que l’on connait etc. Sur G+ on va créer des compartiments étanches, qui je pense peuvent aller à l’encontre de la fameuse sérendipité et empêcher de découvrir toutes les facettes de la personnalité des gens.

Avoir repris la notion de followers/following de Twitter est très malin : pas besoin d’avoir l’accord des gens pour suivre leur contenu, contrairement à Facebook. Je peux donc suivre qui je veux, donc plein de gens intéressants, qui ne me connaissent pas. Précision : bien sur, j’aurais seulement accès à leur contenu « public », la notion de cercles est toujours présente. Si par exemple je ne suis pas dans le cercle « famille » de Bill Gates, je verrais son contenu public, mais pas les photos de l’anniversaire de mamie à Seattle.

L’ergonomie d’un site change vraiment son utilisation de façon bluffante : le système de notification est très efficace, discret et permet de répondre directement. Résultat, je participe vraiment beaucoup plus aux commentaires, rien à voir avec Facebook. D’ailleurs c’est un des points les plus marquants sur G+ : les discussions sont longues, très animées, avec de longs commentaires. Le système de notifications de FB est très archaïque à côté.

 

Related posts:

  1. Découverte de Google+.
  2. Mon blog déréférencé de Google, est-ce si grave que cela? (et autres réflexions sur la distribution de contenu)
  3. Quelques bons conseils pour générer du ROI sur Facebook
  4. Autres réflexions sur le Macbook Air
  5. Arnaque au phishing sur le site de Facebook? Ou excès de zèle pour Google Chrome?

Comments

  • Yann Kervarec

    Tiens, je connais l’utilisateur en capture d’u00e9cran….