Découverte de Google+.

J’ai créé mon compte sur Google+ il y a tout juste quelques jours.

Google+, c’est le nouveau produit (service plutôt) de Google, en réponse à Facebook mais aussi Twitter. Ici une page d’explication sur les fonctions de Google+.

Pour simplifier, voici les grandes caractéristiques de Google+

La notion de cercles d’amis : Google a compris que nous avons une présence en ligne mais plusieurs identités. Sur G+ vous mettez vos amis dans des cercles (pro, perso, famille, golfeurs…). On peut faire autant de cercles que l’on veut et une personne peut bien sur être dans plusieurs cercles. A chaque fois que l’on poste du contenu, on choisit de quel(s) cercle(s) il sera visible.

Dans mon cas : J’ai une grosse partie de mes « amis » qui sont des connaissances du web, donc je suis réticent à publier des contenus persos. Et je suis aussi réticent à publier des infos relatives au web, de peur de « saouler » mes amis et famille. Du coup, j’hésite à poster et au final je ne poste quasi rien.

La réciprocité n’est pas de mise dans les amis : On peut suivre les publications d’une personne, mais celle-ci n’est pas obligée de faire pareil. Sur Facebook on est amis, point barre. Ici G+ reprend le principe de Twitter, c’est à dire un système assymétrique.

Le chat de groupe : il est possible de faire des chats vidéos en groupe de personnes. Je ne connais pas en détails car pas encore essayé.

Ce que cela change en termes d’utilisation :

- j’ai passé assez peu de temps dessus mais je suis déjà plutôt actif et cette notion de cercle est vraiment ce qui me manquait sur Facebook. J’ai envie de poster beaucoup plus de contenu.

- Le système de notifications (réponses aux commentaires etc) est super bien fait car on peut participer à une conversation en répondant aux commentaires en restant dans la barre latérale, c’est à dire sans quitter la page active. Au final c’est très facile et on a envie de poster beaucoup plus.

 

 

 

Related posts:

  1. Google+ : quelques réflexions
  2. Mon blog déréférencé de Google, est-ce si grave que cela? (et autres réflexions sur la distribution de contenu)
  3. L’historique de toutes les Google Dances
  4. A la découverte de Wordpress
  5. Google Reader va encore plus loin dans la notion de flux RSS = la réponse de Google à Twitter?

Comments