Est ce que Facebook va dans le mur?

Ce titre est certes un peu provocateur, ok.

A la lecture des montants dépensés par mois rien qu’en factures d’électricité, je me suis posé la question du rapport à la réalité des dirigeants de Facebook. Je ne sais pas pour vous, mais apprendre que Facebook paie 1 million de dollar par mois en électricité, ça paraît un peu dingue. Cela ne compte pas les 500 000$ de bande passante et les 4 millions de $$$ de stockage mensuels…

Ah oui, juste un détail, Facebook emploie 750 salariés, ce qui représente 10 millions de dollars de masse salariale par mois, rien que ça…

Et quand on rapporte cela aux récentes déclarations de Mark Zuckerberg, qui réaffirme que la priorité pour le moment est de faire croître l’audience, sans se pencher sur le chiffre d’affaires, on peut se demander combien de temps cela peut durer.

L’article de Michael Arrington sur Techcrunch est criant de lucidité :

It costs a couple of hundred million dollars a year just to keep the lights on at Facebook. But the real problem is keeping up with growth, particularly storage needs. Add another $100 million or more per year for capital expenditures, and you’ve got a company that’s doing exactly the opposite of printing money.

Cela pose plusieurs questions :
- Ici on se rend compte que c’est l’inverse des économies d’échelle. Et oui, plus le nombre d’utilisateurs augmente, et plus les dépenses s’envolent. Il devient donc difficile de maîtriser voire de rentabiliser certaines dépenses.
- Pourtant, il ne faut pas oublier qu’il existe bien une économie Facebook, qui génère pas mal d’argent. Mais ceux qui gagnent de l’argent, ce sont les agences marketing, et non pas le site Facebook. Je ne sais pas combien de temps ils vont accepter de payer la facture juste pour ramasser les miettes.

Technorati Tags:

Related posts:

  1. Fan Pages sur Facebook : une présentation intéressante
  2. J’adore Facebook
  3. Est ce que Facebook agrave la crise?
  4. Facebook a déjà 5 ans!
  5. Failbook, une bonne parodie de Facebook sur les hommes politiques

Comments