Crise : pourquoi citer Seesmic à chaque fois?

Marrant de voir que Seesmic est assez souvent citée comme une des potentielles victimes de la crise actuelle.

D’abord dans ce powerpoint que j’ai évoqué, mais aussi dans les interviews récentes de Jacques Froissant, avec la question : « Est-ce la fin des start-up Web 2.0 sans modèle encore établi (genre Seesmic)? ». Je passe les posts de tous les blogs traitant du web 2.0, il est assez frappant de retrouver l’exemple de cette entreprise quand on parle de crise.

Bon, avant d’aller plus loin, je précise que je n’ai jamais essayé Seesmic donc je n’ai pas de critique particulière à formuler sur ce service, et je ne sais pas si cette société à un business model ou non. Tout ce que je sais, c’est que son patron est un multi entrepreneur à succès, donc j’aurais tendance à la classer dans les élèves sérieux et innovants du web 2.0. Même si certains pensent clairement le contraire.

Je pense que le côté très communiquant de Loic peut lui jouer des tours. En effet, il sait mieux que personne braquer les projecteurs sur son projet du moment, et du coup cela créé des jalousies qui peuvent ressortir lorsque cela va moins bien. Je pense que des tonnes de sociétés 2.0 n’arrivent pas à la cheville de Seesmic en termes de qualité d’exécution, de business model etc, mais elles ne sont tout simplement pas aussi connues, elles ne sont pas sous le feu des projecteurs. De plus, Loic a toujours mis un point d’honneur a faire des liens vers les personnes qui le critiquent, de sorte que cela les met encore plus en avant.

En définitive, annoncer publiquement le licenciement d’une partie de son staff est plutôt courageux, l’expliquer et le justifier sur son blog n’est pas donné à tout le monde. Bien d’autres sociétés feraient mieux d’en faire de même, sous peine d’avoir des lendemains difficiles.

Technorati Tags: , ,

Related posts:

  1. Crise dans la Valley, suite : Techcrunch, Seesmic…
  2. La crise est là, Porsche se met vraiment au Diesel cette fois
  3. Crise : Twitter ne fait donc rien comme les autres
  4. Quand la Valley se moque de la Valley – ou comment la crise actuelle nous pousse à revenir aux bonnes vieilles règles du business
  5. 200 applications à la fois sur un Mac

Comments

  • Alf92

    n'est-ce pas typique d'un certain esprit qui allie à la critique improductive le besoin d'entretenir voire de créer un climat d'incertitude et d'inconfort, voire de doute et de discrédit autour de soi afin de mieux assumer sa médiocrité ou son manque d'ambition? Entreprendre est une vélléité pour beaucoup, les marchands du temple sont encore plus nombreux, cohorte frustrée à la remorque de ceux qui créent. My 2c comme on dit là bas…

  • http://altaide.typepad.com/ Jacques Froissant

    J'ai pris Seesmic pour exemple car la société a fait l'objet de vives critiques et a servi d'exemple de nombreuses fois dans des posts US. C'était une manière de voir réagir les différents entrepreneurs et VC sur le sujet.
    La société de Loic à mon avis est plutot pas armée pour passer la crise contrairement à d'autres qui sont en bout de cash et pour qui relever de l'argent sera plus dur.

  • http://altaide.typepad.com/ Jacques Froissant

    « …plutot pas armée… » il faut lire « …plutot pas mal armée… »
    Cela change tout le sens de ma phrase. ;-)

  • nclairembault

    Entierement d'accord. A croire que les frenchies qui parlent un peu fort suscitent certaines jalousies dans la Valley.

    ——Message d'origine——
    De: Disqus
    À: nclairembault@gmail.com
    Envoyé: 25 oct 2008 21:03
    Objet: [nicolasclairembault] Re: Crise : pourquoi citer Seesmic à chaque fois?

  • nclairembault

    En effet la rectification s'imposait!

    ——Message d'origine——
    De: Disqus
    À: nclairembault@gmail.com
    Envoyé: 25 oct 2008 21:04
    Objet: [nicolasclairembault] Re: Crise : pourquoi citer Seesmic à chaque fois?