Mon blog déréférencé de Google, est-ce si grave que cela? (et autres réflexions sur la distribution de contenu)

Je continue mon chemin de croix, banni pour 30 jours de Google suite à la détection de contenu non conforme. Je ne m’en porte pas plus mal, car en réfléchissant un peu plus, on peut se passer de Google, les services du web 2.0 ont pour particularité d’évoluer en marge de Google.

Quand on parle de portabilité des données, de flux RSS, on est bien dans la notion de republier son contenu, de le distribuer vers diverses plateformes, donc bien dans la notion de le maîtriser.

Aujourd’hui, le blog n’est que le point de départ de l’information. Mon contenu est republié automatiquement sur Twitter, sur Facebook, sur Friendfeed… J’ai un usage différent propre à chacun de ces services, et on peut facilement s’y perdre, je vous l’accorde. J’y reviendrai.

Mais l’essentiel est : je peux toucher les personnes cibles directement, je n’ai finalement pas besoin de Google pour faire venir les gens sur mon blog, puisque c’est moi qui va à leur rencontre.

Chaque fois que je publie du contenu, je préviens mes amis sur Facebook, je préviens mes amis sur Twitter et plus généralement je préviens mes amis via Friendfeed.

Google faisait venir les gens sur les sites. Avec le web 2.0 (et plus encore depuis cette mode de la "river of news") ce sont les sites qui vont vers les gens.

Ce n’est pas si nouveau, le RSS était là pour cela. Mais le débat de sa popularisation est derrière nous : les gens "normaux" n’utiliseront pas les agrégateurs de flux RSS (sauf Netvibes et encore), c’est une certitude. En revanche, les internautes apprécient cette notion d’être informé automatiquement des activités online de leurs amis. Tout simplement, ils ne veulent pas un outil spécifique pour suivre cela, ils veulent que ce soit intégré dans les réseaux sociaux sur lesquels ils vont au quotidien.

Demain la question du référencement ne sera sans doute plus la même. On ne parlera plus de référencement dans les moteurs de recherche mais de nombre de followers, c’est à dire du nombre de personnes qui suivent le contenu.

La question : quelles sont les marques qui ont compris cela? Quelles sont les marques qui ont un profil Friendfeed et qui publient en live toute nouvelle activité? Je ne parle pas de celles qui ont un fil RSS, seuls les geeks utilisent les flux RSS.

Related posts:

  1. Inside AdSense, le nouveau blog officiel de Google
  2. Mon blog a disparu de Google! :(
  3. Faites une recherche Google sur mon blog
  4. Un nouveau blog sur la distribution de musique en ligne
  5. Web 2.0, cela va parfois un peu loin

Comments

  • http://tchuntfr.soup.io François

    Tout dépend de ce que tu veux faire avec ton blog.
    S’il s’agit de donner des nouvelles aux gens qui te suivent déjà, alors les services dont tu parles permettent de garder cette audience (qui de tte façon ne venait pas de Google).
    Par contre si tu veux te faire connaître via ce blog, ou même que tu cherches à viser le plus gd nombre, Google est essentiel en France (malheureusement pour les fournisseurs de contenu…).

    Petite remarque, à propos du dernier paragraphe, y’a bcp de gd public sur friendfeed, pour moi c’est encore plus geek que le RSS (dt le non succès est surtt dû à la non évangélisation du gd public, dès qu’on lui explique, il adopte !)

  • Pingback: links for 2008-06-12 | Olivier Galluchot