Esscalien, le blog des anciens de l’ESSCA

Cyrille Chaudoit, un ancien Essca connu via le blog et rencontré récemment lors de la soirée Blogdrink vient de lancer l’initiative Esscalien, le blog des anciens de l’ESSCA.

Cyrille fait partie du réseau des anciens et compte faire bouger les choses en le faisant entrer notamment dans les pratiques plus modernes du social networking, avec des soirées thématiques, un nouveau site et autres surprises. Donc Cyrille, je te rassure, je ne vais finalement pas pondre la note qui me trottait dans la tête. Note dans laquelle je me voyais déjà comparer les archaïsmes des réseaux d’écoles avec la simplicité, l’interactivité et in fine l’efficacité des réseaux modernes, de type Linkedin et consorts…

Les choses commencent bien, on va suivre ce blog régulièrement. Sera-t-il possible d’y contribuer d’une façon ou d’une autre ? Cela deviendra-t-il le porte parole officiel du réseau des anciens, ou bien le site officieux, organisateur de soirées ? J’espère en tout cas que ce blog sera le lieu d’échanges entre vieux anciens et jeunes anciens.  

Un de nos plus illustres ainés, Louis Le Duff (fondateur du Groupe Le Duff : La Brioche Dorée, etc), en parle sur son récent blog.

Si vous êtes anciens de l’ESSCA et que vous lisez cette note, manifestez-vous !

Related posts:

  1. Soirée anciens essca : dégustation de Bordeaux
  2. Créer un groupe Flickr sur Esscalien ?
  3. Un blog Essca de plus !
  4. Blogs et recherche d’emploi : conférence pour les anciens Essca
  5. Un groupe ESSCA sur Linkedin

Comments

  • http://awintrebert.neufblog.com/ antoine w

    Je crois efectivement que le réseau des anciens mérite mieux que ce qui existe aujourd’hui. Je crois que j’ai du payer ma cotisation une fois en 10 ans ! 90 € l’annuaire, ça fait un peu mal.
    Ce blog est une excellente idée à développer !

  • http://bayart.typepad.com Thibaut Bayart

    Je suis d’accord avec vous, notre site internet des anciens est un peu dépassé bien que ce soit déjà une première pierre. Pourquoi éditer un annuaire sur papier alors que la version électronique suffit amplement ? Grâce aux blogs il est facile de rester en contact et de réunir les anciens autour du réseau. Bravo Cyrille, peux tu nous en dire un peu plus sur esscalien (par exemple est ce qu’il est officiel ou est ce une initiative personnelle ?)

  • Cédric Brignon

    Salut les SK,
    je réponds aux derniers commentaires de Thibaut. Il s’agit bien entendu d’un « blog officiel » de la part du Réseau des Anciens avec un lien sur notre site !
    Donc merci de le faire vivre ! nous espérons que nous serons de plus en plus nombreux

    Pour ce qui est de l’annuaire uniquement électronique. Nous y avons pensé mais selon nous, beaucoup sont encore attachés à l’annuaire papier.

    Pour le reste, bien entendu, nous nous mettons au goût du jour avec toutes les interactions qui existent aujourd’hui !!! la preuve !

    La cotisation n’est pas que pour un annuaire, nous faisons des tas d’autres choses et surtout nous tentons de maintenir à jour un fichier de 8000 personnes !

    Merci de votre soutien et enthousiasme. Nous essayons en effet de faire bouger les choses !!!

  • Simon Cockx

    Bonjour les anciens SK,

    Ca fait plaisir de voir qu’il y a un essca après l’essca.

    Je suis de la promo 2004 et je confirme l’utilité de l’annuaire des anciens: je viens de rejoindre le groupe Masterfoods après plus d’un an de galère pour trouver un travail correspondant à mes attentes.

    En effet, depuis 2004 je vis en Belgique, et le diplôme SK y demeure encore d’une notoriété pour le moins confidentielle.

    Par contre, un cabinet de chercheurs de têtes parisien s’est procuré le fameux annuaire, a vu mon profil (ESC+Belgique) et m’a contacté pour me proposer un entretien.

    Bilan: un mois plus tard, je suis chargé d’un projet de développement du marketing direct pour la Belgique pour une marque de petfood reconnue; en septembre je pars à en Provence pour une formation intensive de 3 mois, avant de partir un an dans une filiale sur un autre continent afin de parachever ma formation de management.

    C’est donc avec plaisir que je consacrerai quelques euros au soutien du réseau essca, même si je dois dire que je trouve son action encore trop centrée sur Paris.